Prêts pour une expérience unique?

Un service sur mesure contact@voyage-afriquedusud.fr

Le Parc National du Pilanesberg, guide pour un safari!

pilanesberg

Le Parc National du Pilanesberg, guide pour un safari!

Mis à jour le 22 juin 2022

A trois petites heures au nord-est de Johannesburg se trouve le Parc National du Pilanesberg. Moins connu que son semblable le grand parc Kruger, il en constitue pourtant une alternative intéressante. Sa superficie moins imposante (550 km carrés) augmente vos chances de croiser le fameux « Big Five » et sa fréquentation raisonnable vous assure un peu plus de tranquillité.

Un peu d’histoire sur le Pilanesberg en Afrique du Sud

Formé par des éruptions volcaniques il y a environ 1300 millions d’années, l’espace de ce qui est aujourd’hui le Pilanesberg était à l’origine divisé en deux : le nord du parc appartenait à la tribu Bakgatla, tandis que le sud était peuplé de fermiers. Dans les années 1960, le gouvernement de l’apartheid racheta les terres fermières et transforma le nord en un bantoustan, le Bophuthatswana, nom qui signifie littéralement « réunion du peuple Tswana ».

Ce n’est qu’en 1979 que le Pilanesberg devient le parc national que l’on connaît aujourd’hui, nommé d’après le chef Tswana Pilane. Mais avant cela, il a dû faire peau neuve. Puisqu’il s’agissait d’anciennes terres agricoles, 10 ans ont été consacrées à redonner aux terres leur aspect d’origine. Les plantes exotiques ont été enlevées, les terres érodées ont été remises en état, les maisons et les moulins à vent ont été abattus et emportés. Une ancienne mine de fluorine a également été démantelée.

devis afrique du sud

safari pilanesberg

A l’obtention du statut de parc national, la première étape de réhabilitation était de repeupler l’endroit. Dans cette optique, l’opération Genesis fut une grande réussite, puisque la réserve compte désormais plus de 7 000 espèces animales. Il s’agissait du plus grand transfert d’animaux au monde, jusqu’à l’opération Phoenix menée plus tard dans la réserve voisine de Madikwe, qui a permis de transférer 10 000 bêtes. 

Plus de 40 ans après la réintroduction de ces espèces, le Pilanesberg National Park est aujourd’hui l’un des rares parcs d’Afrique Australe à posséder un assemblage presque complet de sa faune d’antan. Il s’agit aussi de la troisième plus grande population de rhinocéros blancs au monde. Jusqu’à la fin des années 1980, le nombre d’animaux était maintenu à environ 50 % de la capacité maximale du parc. Il a pu augmenter de manière significative au cours de la dernière décennie. La réintroduction des lions a commencé en 1993 et le parc compte désormais plus de 43 de ces magnifiques félins. Les lycaons ont été relâchés dans le parc en 1999 et se sont multipliés depuis. Une vraie bonne nouvelle pour ce prédateur en danger d’extinction. Certains rhinocéros blancs ont également été échangés contre des buffles et des antilopes. Largement de quoi rivaliser avec le parc Kruger !

Que faire dans le Parc National du Pilanesberg?

Un safari 

Comme dans toutes les réserves naturelles dignes de ce nom en Afrique, l’intérêt principal est bien évidemment le safari. A bord de 4×4 spécialement conçus, le Pilanesberg National Park vous propose des excursions dans la savane, à la journée ou sur plusieurs jours. Vous pourrez choisir de n’y passer que quelques heures, ou bien opter pour une aventure pouvant aller jusqu’à 5 jours ! Vous serez accompagnés d’un guide, expert de la faune et de la flore de la région, qui vous aidera à débusquer le « Big Five » tant attendu, mais bien plus encore ! Le Pilanesberg abrite également des girafes, des zèbres, des guépards, des hippopotames, des oiseaux et beaucoup d’autres.

Le Pilanesberg National Park se prête aussi très bien à un safari en self-drive, c’est à dire à bord de votre propre véhicule. En effet, le parc est ouvert aux visiteurs qui souhaiteraient s’y rendre par eux-mêmes. Vous serez alors libre de partir à la recherche des animaux vous-même. Vous pourrez explorer les différentes pistes du parc, ainsi que ses plans d’eau et ses caches. Les caches (elles sont au nombre de 6 à travers le Pilanesberg) sont des instrastructures construites généralement face à un plan d’eau et qui permettent d’attendre en toute discretion l’arrivée des animaux. C’est notamment l’occasion de prendre de superbes photos. 

pilanesberg en afrique du sud

Pour une expérience plus originale, il est possible de faire des safaris à pied. Cette option rend sans doute l’expérience de la nature plus authentique, puisqu’elle vous permet, pendant 4 heures, d’observer chaque spécimen en toute discrétion. Ce qui augmente aussi vos chances de les voir, et même de les approcher ! Grâce aux explications des guides, vous en apprendrez bien plus sur les plantes et les espèces animales de cet écosystème d’Afrique du Sud. Seul hic : chaque safari à pied requiert un groupe de 4 personnes minimum, et si vous souhaitez participer avec vos enfants, il faut qu’ils aient minimum 16 ans (pour des raisons de sécurité évidentes).

Sur la trace des rhinocéros

Pour encore mieux vous glisser dans la peau d’un ranger de safari, une nouvelle excursion a été mise en place par le parc dans la réserve privée de Letsatsing, située tout près : le rhino tracking. Partez sur les traces des rhinocéros blancs, en suivant le signal émis par les puces qui leur ont été posées. En ayant connaissance de leur localisation précise, cette aventure vous permettra de rencontrer ces superbes créatures en les approchant au plus près possible. Attention, l’accent est mis sur la protection de ces animaux : vous ne pourrez pas les toucher car il est essentiel qu’ils restent sauvages, et vous en apprendrez plus sur la lutte contre le braconnage en Afrique du Sud. Une partie du prix de l’activité est même entièrement consacré à cette cause. Par ailleurs, la présence des guides et des visiteurs dans des réserves habituellement peu fréquentées, aide beaucoup contre le braconnage.

rhino au pilanesberg

Un survol en montgolfière

Quand vous aurez eu votre dose de safari, vous pourrez profiter du parc d’une bien différente manière : en le survolant en montgolfière. Il n’y a pas de meilleure manière d’admirer la beauté de la savane d’Afrique, dans un calme absolu, seulement perturbé par le bruit du brûleur de l’engin. Vous pourrez ainsi vous rendre compte de la géologie bien particulière du Pilanesberg et des cercles concentriques impressionnants issus de l’activité volcanique. Le vol dure une heure, et se clôturera par un bon petit-déjeuner et quelques bulles ! Vous obtiendrez même votre certificat de premier vol. Alors pourquoi rater ça ?

Et quoi d’autre ?

Selon le lodge dans lequel vous choisirez de séjour, de nombreuses autres activités peuvent être proposées comme du ping pong, du tennis, de l’escalade, du (mini) golf ou encore l’observation des étoiles. Certains lodges proposent également des activités spécialement dédiées aux enfants pour découvrir la faune et la flore locale.

Enfin, notez que le Pilanesberg Natoinal Park jouxte le décadent parc d’attractions de Sun City. Oeuvre délirante d’un milliardaire sud-africain, perdu au beau milieu du désert, Sun City n’est pas un parc d’attractions comme vous les connaissez. Entre casinos, piscine à vague entourée d’une plage artificielle, traversées en tyrolienne et statues géantes d’éléphants, il y a de quoi perdre la tête. Mais ça vaut bien le détour et c’est un changement d’ambiance assuré pendant votre voyage !

lion safari

Comment se rendre dans le parc du Pilanesberg ?

La plupart des visiteurs se rendent au Pilanesberg par la route depuis Johannesburg. Il faut compter environ 3h30 de route depuis l’aéroport OR Tambo de Johannesburg via Pretoria. Un 4×4 n’est pas obligatoire, même si un véhicule surélevé est recommandé car les pistes sont en mauvais état par endroit. Il est également possible d’organiser des transferts depuis Johannesburg.

Depuis 2015, 2 vols hebdomadaires permettent de relier le Pilanesberg et Sun City à Johannesburg et à la ville du Cap

Le Pilanesberg dispose ensuite de 3 portes d’entrée principales :

  • Bakubung Gate au sud
  • Bakgatla Gate au nord
  • Manyane Gate à l’est

A celà s’ajoutent 3 entrées réservées à des lodges :

  • Shepherds Tree Gate au sud-ouest pour les visiteurs du Shepherd’s Tree Game Lodge
  • Kwa Maritane Gate au sud-est pour les clients du Kwa-Maritane Lodge
  • Black Rhino Reserve Gate au nord-ouest pour les voyageurs qui séjournent dans l’un des lodges de la Black Rhino Private Reserve

Où loger dans le Pilanesberg?

Le Pilanesberg National Park regorge d’hébergements pour tous les budgets et de lodges de toutes sortes. Tandis que certains vous proposent l’option camping dans des larges tentes de safari, d’autres mettent l’accent sur leur aspect luxueux pour vous faire passer des moments de rêve. Entre les deux, vous trouverez des lodges de « moyenne catégorie », des Bed & Breakfast ou encore des chalets sans pension, avec cuisine indépendante. Il y a même une catégorie « child-friendly », où les enfants peuvent passer la nuit gratuitement s’ils partagent leur chambre avec leurs parents, dans la limite d’un certain âge.

pilanesberg

Les prix varient bien sûr selon l’hébergement choisi. En revanche, quelle que soit l’option que vous choisissez, tous les lodges sont situés au milieu de la savane, dans un environnement unique, et la majorité sont équipés d’une piscine. D’où mon conseil : choisissez un logement à l’intérieur du parc plutôt que dans les petites villes qui l’entourent, votre expérience de safari n’en sera que plus inoubliable.

Pour ceux qui ne souhaiteraient pas forcément consacrer une étape de leur voyage au safari, le Pilanesberg est aussi accessible à la journée depuis Sun City, qui dispose de nombreux hôtels. 

Black Rhino Private Game Reserve

La réserve privée de Black Rhino est une extension privée de 15 000 hectares du parc national Pinalesberg. Elle abrite 10 lodges. Il n’y a aucune clôture entre le Pilanesberg et la réserve, afin que les animaux puissent se déplacer librement. En revanche, seuls les voyageurs qui séjournent dans la réserve de Black Rhino peuvent y accéder. Cela veut dire que la réserve est moins fréquentée que le parc national.

Chaque lodge y est d’excellent standing et propose des safaris à la recherche de la faune locale.

Infos pratiques

  • L’un des énormes avantages du Pilanesberg, c’est qu’il ne représente aucun risque de paludisme. Idéal pour un safari en Afrique en famille !
  • Le Pilanesberg est ouvert et visitable toute l’année. Il connait deux saisons principales : l’hiver sec et ensoleillé de mai à octobre, et l’été chaud et humide de novembre à avril.
  • La saison sèche est considérée comme étant la meilleure saison pour y faire un safari puisque la végétation est peu dense et les animaux se regroupent autour des points d’eau. L’été est toutefois la meilleure saison pour observer les oiseaux migrateurs et la végétation est luxuriante. N’hésitez pas à consulter notre article sur quand partir en Afrique du Sud pour en savoir plus.
  • Les frais d’entrée sont de R110 (environ 7€) par adulte, R30 (2€) par enfant de 6 à 12 ans et R40 (2,5€) pour la voiture
  • Selon les saisons, le Pilanesberg ouvert entre 5h30 et 6h30 et ferme entre 18h00 et 19h00.

Comme vous l’aurez constaté, une visite au Pilanesberg peut facilement se substituer à un safari au Kruger. Même s’il est moins connu, il offre des opportunités tout aussi belles, alors n’oubliez pas de le considérer (retrouvez également ici nos autres suggestions de safaris de qualité en Afrique du Sud)!

Alors, êtes vous tenté par un safari dans le Pilanesberg en Afrique du Sud ? N’hésitez plus à l’intégrer à votre autotour et cliquez ici pour une demande de devis.

devis afrique du sud

FAQ

Où se trouve le parc du Pilanesberg ?

Il se trouve au nord-ouest de l’Afrique du Sud, à environ 250 km de Johannesburg.

Que faire dans le Pilanesberg ?

L’activité phare du Pilanesberg est le safari ! Le parc abrite une faune incroyablement riche et variée. Il est également possible d’y faire un survol en montgolfière.

Quelle est la meilleure saison pour visiter le Pilanesberg ?

Le parc peut se visiter toute l’année, cependant la période sèche de mai à octobre est considérée comme étant la meilleure pour observer les animaux. Pour les oiseaux, la saison verte de novembre à avril est à privilégier.

Post a Comment