Prêts pour une expérience unique?

Un service sur mesure contact@voyage-afriquedusud.fr

Le Cap, l’epoustouflante cité mère

Le Cap, l’epoustouflante cité mère

Il est impossible de parler de l’Afrique du Sud sans évoquer l’incontournable ville du Cap. Capitale législative du pays, le Cap est surtout l’une des plus belles villes du monde. Nichée entre les montagnes et l’océan, cette ville du bout du monde jouit d’une énergie unique et d’une beauté naturelle inégalable qui séduit à coup sûr les voyageurs. Que vous soyez plutôt à la recherche de visites historiques, de sites naturels exceptionnels, de rencontres humaines ou de farniente sur la plage, les nombreux atouts de cette ville vous assureront un séjour exceptionnel. Sans aucun doute une étape immanquable lors de votre séjour en Afrique du Sud !

Ceux qui ont eu la chance de découvrir la ville du Cap sont unanimes : c’est une ville magnifique, vibrante et cosmopolite, et beaucoup rêvent d’y retourner un jour ! Voici donc notre guide pour profiter au mieux de cette ville exceptionnelle qui sera sans doute une étape phare lors de votre autotour en Afrique du Sud.

camps bay le cap

L’histoire de la Cité Mère

Les Khoi furent parmi les premiers habitants de la région du Cap, il y a environ 2000 ans avec leurs grands troupeaux de bétail. Le peuple San était également présent à la même époque, mais en l’absence d’histoire écrite, il est impossible de dire qui était là en premier. En 1488, le portugais Bartholomeu Dias est le premier explorateur européen à fouler le sol du Cap, suivi par Vasco de Gama en 1497. Mais ce n’est qu’en 1652, avec l’arrivée du navigateur hollandais Jan van Riebeeck, que la première colonie européenne permanente au Cap fut établie afin d’approvisionner les navires de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales en eau douce, légumes et viande. L’immigration asiatique de l’Indonésie actuelle vers le Cap a commencé en 1654 avec l’arrivée d’esclaves amenés par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales. Ce sont eux qui ont contribué à former les populations actuelles des métisses du Cap (« Cape Coloured ») et des malais du Cap (« Cape Malay »). Ils furent également les premiers à pratiquer l’Islam au Cap.

L’année 1688 marque l’arrivée des premiers immigrants non néerlandais au Cap. Il s’agissait des huguenots français qui fuyaient les persécutions anti-protestantes de la France catholique suite à la révocation de l’Édit de Nantes. D’abord enfuis aux Pays-Bas, ils ont ensuite été envoyés au Cap. Ils ont apporté avec eux une expérience dans la fabrication du vin et ont formé la ville de Franschhoek.

devis afrique du sud

Les derniers colons à arriver au Cap furent les anglais. En 1795, l’armée anglaise réussit à envahir la colonie du Cap tenue par les hollandais avec la Bataille de Muizenberg. En 1802, un accord de paix a permis au Cap de revenir sous la domination néerlandaise, mais en 1806, lors de la bataille de Blaauwberg, les britanniques reprirent le Cap. Jusqu’à la moitié du 20ème siècle, le Cap était l’une des villes les plus intégrées sur le plan racial, cependant, les élections nationales de 1948 et la victoire du Parti National sous le slogan « swart gevaar » (en afrikaans, « danger noir ») marqua le début de la ségrégation raciale en Afrique du Sud.

Le Cap fut l’une des villes phares dans la lutte contre l’apartheid, et c’est d’ailleurs du balcon de l’actuelle mairie du Cap que Nelson Mandela fit son premier discours d’homme libre quelques heures après sa sortie de prison le 11 février 1990.

waterfront le cap

Aujourd’hui, le Cap est la deuxième ville la plus peuplée du pays, et la plus visitée. C’est aussi la capitale législative puisqu’elle accueille le Parlement. La ville est connue pour son port, pour son cadre naturel et pour des sites tels que la Montagne de la Table et Cape Point. La ville du Cap fut désignée Capitale Mondiale du Design en 2014 et la même année, elle remporte la première place en tant que « meilleur endroit à visiter au monde » par le New York Times et le Daily Telegraph.

Chaque année depuis, le Cap enchaine les titres et les articles élogieux à son égard. Ville urbaine mais pas que, le Cap séduit aussi bien les fêtards que les familles et les amoureux de la nature, et brille par son énergie et sa créativité à tous les niveaux. C’est une ville très jeune et dynamique, qui jouit également d’un climat particulièrement clément la plus grande partie de l’année. Ça y est, vous êtes convaincus ? Alors c’est parti, on vous explique tous les lieux à ne surtout pas rater !

Les activités incontournables

L’émerveillement commence dès l’avion, à l’approche du Cap. Le survol au dessus des montagnes, puis l’océan et enfin la mythique Montagne de la Table, qui trône fièrement au-dessus de la ville.

  • La Montagne de la Table : qu’elle soit couverte d’une cascade de nuages qui semblent se déverser sur la ville, ou qu’elle se dresse sur un ciel parfaitement bleu, la Montagne de la Table est toujours spectaculaire. Les habitants du Cap tiennent beaucoup à leur montagne et pour cause ! Elle abrite le plus riche, mais aussi le plus petit royaume floral du monde, et a été élue l’une des sept nouvelles merveilles du monde en 2011. Avec Devil’s Peak à sa droite et Lion’s Head à sa gauche, les 3 montagnes dominent la ville et font du Cap l’un des endroits les plus reconnaissables au monde. Pour les visiteurs sportifs, gravissez ces sommets pour profiter d’une vue exceptionnelle sur la ville et l’océan. Pour les autres (ou ceux qui ont moins de temps), empruntez le téléphérique pour vous rendre au sommet en quelques minutes seulement dans des cabines qui tournent à 360 degrés afin que tout le monde puisse profiter pleinement du spectacle. En haut, vous serez à 1,086 m d’altitude et le panorama sur la ville est époustouflant. Vous y trouverez également un restaurant.
sommet montagne de la table le cap
  • Le centre-ville : profitez d’une agréable balade ou d’un déjeuner dans le Company’s Garden, jardin rafraichissant au coeur de la ville. Vous y trouverez également le South African Museum sur l’histoire naturelle et culturelle du pays, la National Gallery, un musée d’art contemporain, ainsi que le Slave Lodge Museum sur l’histoire de l’esclavage. Si vous n’avez le temps que pour un musée, foncez au District Six Museum qui rend hommage à l’incroyable histoire de ce quartier pendant l’Apartheid (nous conseillons vivement la visite guidée avec un ancien habitant du quartier). Découvrez également le marché d’artisanat de Greenmarket Square et profitez-en pour acheter quelques souvenirs, puis prenez la direction de Long Street, la plus connue et pour beaucoup la plus belle rue du centre. Long Street regorge de cafés, restaurants, bars, boutiques en tout genre et même d’un hammam étrangement décalé : cosmopolite à souhait à l’image du Cap ! Si êtes à la recherche d’endroits pour faire la fête au Cap, c’est LA rue où il faut aller une fois la nuit tombée ! Enfin, n’oubliez pas de vous rendre dans le pittoresque quartier de Bo-Kaap : situé au pied de la colline de Signal Hill, en bordure du centre ville, et anciennement connu sous le nom de quartier malais, les origines de Bo-Kaap remontent aux années 1760, lorsque de nombreuses « huurhuisjes » (maisons de location) furent construites et louées aux esclaves. Aujourd’hui encore, les maisons sont un mélange d’architecture cap-hollandaise et géorgienne, et se distinguent par leur multitude de couleurs vives. Le choix de la couleur serait dû au fait que, lorsqu’elle étaient louées, toutes les maisons devaient être blanches. Lorsque cette règle a finalement été levée, et que les esclaves ont été autorisés à acheter les propriétés, toutes les maisons ont été peintes de couleurs vives par leurs propriétaires en signe de liberté. De nombreuses familles y vivent depuis des générations et la communauté de Bo-Kaap est une partie importante de l’héritage culturel de la ville.
    Pour un dîner en ville, nous recommandons l’un des nombreux excellents restaurants de Kloof Street.
bo-kaap le cap
  • Le V&A Waterfront : plus communément appelé Waterfront (front de mer), il attire environ 24 millions de visiteurs chaque année, ce qui en fait la destination la plus visitée d’Afrique du Sud. Mais c’est aussi un endroit très fréquenté par les locaux. Ce n’est pas surprenant quand on pense à tout ce qu’il a à offrir ! Bien qu’il soit encore techniquement un port en activité – vous apercevrez sans doute des bateaux de pêche et des porte-conteneurs – le Waterfront est plus souvent considéré comme une destination de shopping. Avec plus de 450 magasins, vous y trouverez de tout, des créateurs locaux aux grandes marques internationales. Pour l’artisanat et les talents locaux, ne manquez pas de faire un saut au Watershed et, si vous cherchez de l’art ou des bijoux, rendez-vous au Alfred Mall et à Pierhead. Tous ces achats vous mettront probablement en appétit, et avec la myriade de restaurants, cafés et fast-foods, il y en a pour tout le monde ! Bien sûr, certains des restaurants et des bars sont une raison suffisante pour visiter le Waterfront. La plupart des restaurants ont une vue imprenable sur le port, et ceux qui n’en ont pas – comme Willoughby & Co – compensent par une cuisine de qualité. Pour un déjeuner sur le pouce, rendez-vous au V&A Food Market où vous trouverez des spécialités régionales, des pains et fromages artisanaux, des bières artisanales, des friandises végétaliennes et du biltong (viande séchée, spécialité sud-africaine). Au moment du coucher du soleil, vous aurez envie d’essayer le très branché Grand Café & Beach pour un verre les pieds dans le sable, ou bien le Life Grand Café qui accueille régulièrement des DJ locaux. Le Bascule Bar de l’hôtel Cape Grace offre une expérience de dégustation de whisky sophistiquée, et le bar situé sur le toit du luxueux hôtel du Silo offre des vues sur la ville à 360 degrés. Côté activités, là aussi il y a de quoi faire ! Pour commencer, pourquoi ne pas embarquer pour une croisière ou un survol en hélicoptère ? C’est aussi du Waterfront que partent les bateaux en direction de Robben Island, île-prison au large du Cap où Nelson Mandela (entre autres) a passé 18 de ses 27 années d’emprisonnement. Les férus d’art ne doivent pas manquer le Zeitz MOCAA, inauguré fin 2017 dans un ancien silo à grains (véritable prouesse architecturale), il s’agit du plus grand musée d’art contemporain africain du continent. Pour les plus jeunes, nous recommandons le Two Ocean Aquarium, le Scratch Patch, où ils pourront choisir leurs pierres précieuses préférées, ainsi que le parcours de mini golf de 18 trous à côté. Avant de rentrer, offrez à vos enfants (ou à l’enfant qui sommeille en vous) un tour dans la grande roue du Cap – la vue sur la ville y est spectaculaire !
  • La péninsule du Cap : voici une visite qui vous prendra une journée complète, et pas des moindres ! Avec votre véhicule, prenez la route en direction de Muizenberg et de sa jolie plage, repère de surfeurs aux petites cabanes colorées. Fun fact : regardez la couleur du drapeau annonçant la présence (ou non) de requins. Puis continuez le long de la côte en direction du petit village de pêcheurs de Kalk Bay et n’hésitez pas à sortir de la voiture pour vous balader le long de la jetée où se trouve un marché de poisson ; espérant pouvoir profiter des restes, les phoques ne sont jamais loin… Reprenez la route vers Simon’s Town et sa fameuse colonie de manchots, Boulders Beach : il s’agit de l’une des plages les plus visitées du Cap et le seul endroit au monde où l’on peut se rapprocher des manchots africains. Des pontons en bois mènent jusqu’à la plage, pour vous approcher de ces adorables créatures sans les dérangers. Continuation du périple vers la réserve naturelle de la Pointe du Cap, à l’extrémité de la péninsule. Le Cap de Bonne Espérance fut découvert en 1488 par l’explorateur portugais Bartolomeus Dias qui le nomma alors « Cap des Tempêtes ». Notez que, contrairement aux croyances populaires, il ne s’agit ni de l’endroit où se rencontrent l’océan Atlantique et l’océan Indien, ni la pointe la plus australe du continent (il s’agit du Cap des Aiguilles, à 250km à l’Est). Si vous y arrivez à l’heure du déjeuner, nous recommandons une pause au restaurant Two Oceans qui offre de vues sur la baie à couper le souffle. A pied ou en funiculaire, vous pourrez vous rendre au sommeil de la falaise d’où les vues sont magnifiques. Si vous en avez le temps, n’hésitez pas à vous aventurer sur l’un des sentiers pédestres qui permettent d’échapper à la foule. Avant de quitter la réserve, ne manquez pas un petit détour par le panneau indiquant « Cape of Good Hope » qui fait toujours une photo sympa. Pour le retour vers la ville, nous recommandons d’emprunter la route côtière via Scarborough et Kommetjie, avant de rejoindre Noordhoek, où commence la route panoramique de Chapmans Peak (l’ouverture de cette route est sous réserve des conditions météo), l’une des plus belles routes du monde. Avant de rentrer, vous pourrez traverser le charmant village de pêcheurs de Hout Bay, puis vous pourrez terminer cette belle journée à Camps Bay et profiter d’un verre au coucher du soleil face à la superbe plage.
boulder's beach le cap
  • Les jardins botaniques de Kirstenbosch : considéré comme l’un des grands jardins botaniques du monde, le Kirstenbosch – ou plutôt, le terrain sur lequel il se trouve – a été légué au gouvernement par Cecil John Rhodes. À l’époque, ce n’était rien d’autre que des terres agricoles délabrées, envahies par les cochons. En 1913, un botaniste du nom de Harold Pearson a entrepris de transformer la terre en un jardin botanique consacré à la flore indigène du pays. Il contient aujourd’hui plus de 7000 espèces de plantes d’Afrique Australe. Les 528 hectares du domaine de Kirstenbosch (qui comprend le jardin) font partie de la région floristique du Cap, qui est un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Les locaux et les visiteurs aiment ces jardins pour de nombreuses raisons : pique-nique sur les pelouses, randonnée dans la Skeleton Gorge jusqu’au sommet de la Montagne de la Table, dégustation d’un verre de Chardonnay bien frais avant un concert au coucher du soleil, exploration des nombreux sentiers ombragés et vue panoramique depuis la passerelle au dessus de la canopée, pour n’en citer que quelques-unes.
  • Constantia : vallée viticole située tout près des jardins de Kirstenbosch, Constantia est l’une des plus anciennes régions du Cap et d’Afrique du Sud. Elle abrite d’incroyables fermes viticoles, une beauté naturelle inégalée et certains des restaurants les plus réputés de la ville (pour ne pas dire du pays). Toutes les fermes sont proches les unes des autres, ce qui signifie que vous pouvez passer de l’une à l’autre avec un minimum d’effort : il faudra simplement décider à l’avance qui est Sam pour vous ramener en ville. C’est l’alternative idéale pour ceux n’ont pas le temps de se rendre sur la Route des Vins ou qui souhaitent prolonger le plaisir !

Où loger au Cap ?

En tant que première ville touristique du pays, vous imaginez bien que le Cap dispose de nombreuses options pour se loger. Des auberges de jeunesses aux plus beaux hôtels, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses ! La première chose à faire sera de choisir le quartier où vous souhaitez loger. Le centre-ville est idéal pour ceux qui souhaitent être à proximité de toutes les attractions et de tous les restaurants, et qui recherchent une atmosphère plutôt vivante, voire festive selon les saisons (bien que de nombreux quartiers à proximité directe du centre-ville soient très calmes). Il en est de même pour le Waterfront, qui est idéal pour ceux qui souhaitent profiter des magasins et des restaurants au pied de leur hôtel. Le quartier de Sea Point est beaucoup plus calme et idéalement situé en bord de mer, entre les plages et le centre-ville. C’est un quartier très familial et de belles balades sont possibles le long de la Promenade qui relie le Waterfront à Camps Bay. Pour ceux qui recherchent une vue mer, direction Clifton ou Camps Bay, deux des quartiers les plus exclusifs de la ville. Enfin, les voyageurs à la recherche de calme, de nature et que ça ne dérange pas d’être plus excentrés trouveront leur bonheur dans les quartiers de Llandudno, Hout Bay ou encore Kommetjie.

signal hill le cap

Pour ce qui est des logements en eux-mêmes, cela dépendra de vos goûts et de votre budget. Les backpackers (auberges de jeunesse) favorisent les rencontres mais ce ne sont pas généralement les options les plus confortables ni les plus tranquilles. Les nombreuses petites maison d’hôtes de charme vous assureront un séjour plus calme et des prestations de meilleure qualité. Les voyageurs à la recherche d’établissements d’exception ne seront pas déçus grâce à un large choix de logements tous plus beaux les uns que les autres : Manna Bay, Mount Nelson, Ellerman House, le Silo, 21 Nettleton… Il n’y a qu’à choisir !

Alors, êtes-vous prêts à découvrir le Cap ? N’hésitez plus à l’intégrer à votre voyage en Afrique du Sud et cliquez ici pour une demande de devis.

devis afrique du sud

Post a Comment