Prêts pour une expérience unique?

Un service sur mesure contact@voyage-afriquedusud.fr

Safari au Botswana: le guide complet!

safari au Botswana

Safari au Botswana: le guide complet!

Le Botswana n’est peut-être pas la première destination qui vous vient en tête pour faire un safari, et pourtant les connaisseurs vous le diront : c’est LE pays des safaris par excellence. Le Botswana, c’est sans aucun doute le pays le plus sauvage, le plus naturel et le mieux conservé d’Afrique Australe. Un pays à peine plus petit que la France, pour seulement 2 millions d’habitants. Un pays où la nature est reine. Les options pour découvrir la faune et la flore africaines y sont nombreuses. A tel point qu’on aurait parfois tendance à s’y perdre. Heureusement, notre agence de voyage est là pour vous conseiller sur votre safari au Botswana.

Un safari au Botswana, une expérience hors du commun

Le Botswana est une destination de rêve pour tout aventurier attiré par l’air pur de la nature et des grands espaces. Si vous ne connaissez pas ce pays, préparez-vous à être surpris… Du nord au sud et d’est en ouest, il est parsemé de réserves naturelles et de parcs nationaux à couper le souffle. Du désert du Kalahari aux rives de la rivière Chobe peuplées d’éléphants, en passant par l’incroyable delta de l’Okavango, vous aurez l’embarras du choix. D’autant plus qu’aucun ne ressemble à son voisin. La diversité des paysages et des écosystèmes est telle que vous aurez presque l’impression de passer d’un monde à l’autre. Et ce, en à peine quelques heures. Un safari au Botswana, c’est une expérience unique au monde. On vous explique pourquoi.

safari au Botswana

Seul face à la nature

Le Botswana ne figure pas encore parmi les destinations les plus prisées des touristes. Et pour cause. Le gouvernement botswanais a fait le choix de limiter son flux touristique. Cela passe par un nombre très limité d’installations hôtelières et des prix souvent élevés. Ainsi, le Botswana s’assure un éco-tourisme de luxe, aux antipodes du tourisme de masse. Dans la pratique, cela veut dire que les privilégiés qui se rendent au Botswana ont la chance de profiter de ce territoire sauvage pour eux tous seuls. Bien que controversée, la politique d’un tourisme à faible volume et à coût élevé a été couronnée de succès, car s’agit de l’un des pays les mieux conservés au monde.

En effet, il faut également savoir que l’une des raisons des prix élevés du Botswana est qu’une grande partie des fonds sont reversés pour la protection et la conservation des espaces naturels et des animaux, en étroite collaboration avec les communautés locales. Avec plus de 25% du territoire réservé aux parcs et aux réserves, le Botswana possède l’un des ratios de terres dédiées à la conservation les plus élevés d’Afrique.

Par ailleurs, bon nombre de régions du Botswana font face à des climats et des écosystèmes particuliers. Le désert du Kalahari par exemple, territoire particulièrement aride qui s’étend sur 3 pays. Ou bien encore le delta de l’Okavango, complètement inondé la moitié de l’année. Ajoutez à cela des infrastructures routières limitées : certaines régions ne sont tout bonnement accessibles que depuis les airs. De quoi vous assurer de ne croiser personne d’autre lors de vos safaris ! Le Botswana pour vous tout seul, quoi !

La riche faune du Botswana

Le Botswana couvre une superficie de 582 000 km², soit un tout petit peu moins que la taille de la France. Sa population n’est que d’environ 2 millions d’habitants. Tout le reste est dédié à sa faune et à sa flore.

Le Botswana abrite, en totale liberté, 164 espèces de mammifères, 550 espèces d’oiseaux, 157 espèces de reptiles, 38 espèces d’amphibiens et plus de 70 espèces de poissons, principalement dans le delta de l’Okavango. Parmi elles, tous les plus grands animaux mythiques d’Afrique.

Le Big Five

  • Les lions : Véritables symboles du continent africain, les lions prospèrent au Botswana. Il faut dire que dans un pays pareil, ce n’est pas la nourriture qui manque !
  • Les éléphants : eux aussi représentent fièrement tout un continent. Et au Botswana, ils ne manquent pas. Le pays abrite d’ailleurs la plus forte concentration d’éléphants d’Afrique. Des créatures extraordinaires qui ne manqueront sûrement pas de vous envoûter.
  • Les rhinocéros : malheureusement menacés partout où ils vivent, le destin des rhinocéros au Botswana semble pourtant donner de l’espoir. Réintroduits dans le delta de l’Okavango il y a plusieurs années, ils sont désormais nombreux dans tout le pays.
  • Les léopards : pourtant très nombreux sur le territoire, il s’agit du félin le plus difficile à apercevoir lors d’un safari au Botswana. Après tout, c’est leur furtivité et leur solitude qui leur permet de survivre. Et dans un espace grand comme le Botswana, ils ont de quoi se cacher.
  • Les buffles : derniers membres du Big 5, les buffles aiment se cacher dans les zones boisées. Ils aiment l’ombre, l’herbe et la proximité des points d’eau. Vous les verrez surtout dans le nord du pays, notamment dans l’Okavango et à Chobe.
lions lors d'un safari au Botswana

Les autres animaux

  • 22 espèces d’antilopes, rien que ça ! Parmi elles, des élands (plus grande antilope d’Afrique), des koudous, des oryx (aussi appelés gemsboks), des gnous, des tsessebes, les incontournables impalas, des lechwes rouges, des waterbucks, des bushbucks et d’autres sortes de bucks…
  • Les zèbres : le Botswana jouit notamment d’une migration annuelle durant laquelle des dizaines de milliers de zèbres se déplacent du nord-est au sud.
  • Les hippopotames : l’abondante présence d’eau dans certaines régions du Botswana est un rêve pour les hippopotames.
  • Les girafes : majestueuses et élégantes, les girafes sont parmi les espèces préférées des amoureux des animaux. Les voir à l’état sauvage est une expérience extraordinaire, et on les trouve aussi bien dans le centre que dans le nord du pays.
  • Les guépards : une espèce gravement menacée, sauf au Botswana. En effet, il s’agit du seul endroit au monde où leur population est stable. Environ 30 % de la population mondiale y vit.
  • Les hyènes : souffrant injustement d’une mauvaise réputation, les hyènes sont en réalité très attachantes. La façon dont elles interagissent au sein de leur groupe et avec les autres animaux est passionnante.
  • Les lycaons : aussi appelés chiens sauvages. Espèce malconnue, c’est pourtant le prédateur le plus efficace du continent ! Mais également le plus menacé… Les lycaons vivent en grande meute et le Botswana est l’une des meilleures destinations pour les observer.
  • Les crocodiles : ne vous aventurez pas pour une petite baignade dans les eaux du delta de l’Okavango, c’est tout ce que l’on a à dire…
  • Les oiseaux : ils mériteraient un article pour eux tous seuls ! L’une des espèces les plus spectaculaires que l’on trouve au Botswana est l’aigle pêcheur africain, connu pour son cri distinctif (« the call of Africa »). Mais il y a tellement d’autres espèces qui vous subjugueront.
  • Et bien d’autres… De quoi vous assurer des safaris d’exception.

Des paysages et écosystèmes variés

Cette diversité animalière est notamment due à des écosystèmes très variés qui permettent à de nombreuses espèces de prospérer.

Les régions humides, par exemple, notamment le parc national de Chobe et le delta de l’Okavango. La présence d’eau la majeure partie de l’année en fait un véritable jardin d’Eden pour la faune et la flore. Voguer à travers les canaux du delta et admirer le soleil qui se couche sur les palmiers à l’horizon. Admirer les éléphants qui se profitent d’un bain dans la rivière Chobe. Toutes sont des expériences inoubliables.

Le désert du Kalahari, qui est en fait une région semi-aride puisque seules certaines zones de l’ouest sont classés comme de véritables déserts. La faune et la flore y sont aussi vastes que diversifiées. Combiné à l’éloignement, le Kalahari est une étape de safari unique en son genre.

Les pans de Makgadikgadi, qui passent de déserts de sel à des zones humides pendant les pluies estivales. Aussi obsédant qu’envoûtant.

Safari au Botswana: une expérience variée

Un safari au Botswana, c’est l’assurance d’une expérience surprenante. A commencer par ses activités, qui sont uniques en leur genre.

Comme dans tous les pays qui offrent des safaris, vous pourrez monter à bord d’un 4×4 conduit par un guide professionnel. Enfin, ça, c’est pour les régions accessibles par la route (voir descriptif des principales réserves ci-dessous). Car vous l’avez à présent compris, certaines régions sont, en saison, complètement inondées, et il n’est pas possible d’y faire des safaris terrestres. C’est alors qu’entrent en jeu les safaris aquatiques ! Au Botswana, ils se font de deux façons :

  • A bord d’un bateau à moteur. Ici encore, exclusivité avant tout, il s’agit de petits bateaux de 6 ou 8 places. Certains sont même entièrement équipés spécialement pour des safaris photographiques. La puissance du moteur permet de parcourir de grandes distances à la recherche de la vie sauvage. Sa petite taille permet de se faufiler à travers les canaux du delta. Des expéditions de pêche sont également proposées.
  • A bord d’un mokoro. Il s’agit d’une embarcation traditionnelle, propulsée en poussant avec une perche depuis la poupe du bateau. Elle est limitée à 2 passagers, pour une expérience des plus romantiques. C’est l’activité phare dans le delta de l’Okavango. A bord du mokoro, vous ne parcourrez pas autant de distance qu’à bord du bateau motorisé. En revanche, vous profiterez d’une escapade très silencieuse en harmonie parfaite avec votre environnement.

Pour les plus aventuriers, des safaris à pied sont également proposés. Une façon totalement différente d’appréhender la nature. Et enfin, si vous êtes un cavalier aguerri, laissez-vous tenter par un safari à cheval. Le rapport aux animaux change alors totalement, puisqu’ils vous considèrent comme une autre bête à 4 pattes. Inoubliable…

Tout cela sans compter que les guides botswanais sont parmi les meilleurs au monde.

Où aller pour un safari au Botswana ?

Les options pour se confronter à la vie sauvage ne manquent pas au Botswana. Votre itinéraire va dépendre de la période envisagée, de la durée du séjour, de votre budget et de vos envies personnelles. Nous vous proposons ici une liste non exhaustive des principales réserves animalières à visiter lors d’un safari au Botswana.

Le delta de l’Okavango

La région la plus impressionnante du pays est sans doute le delta de l’Okavango. Il fait un très bon point de départ, et mérite bien quelques jours pour s’en imprégner. Sur place, vous pourrez explorer ses recoins en 4×4, à pied ou en bateau. A bord d’un bateau à moteur ou d’un mokoro, vous pourrez vous approcher des hippopotames qui peuplent les eaux et observer les animaux venus s’abreuver.

Sachez qu’au coeur du delta se trouve également la réserve de Moremi. Là, c’est un safari « classique » (comprenez, en 4×4) mais palpitant qui vous attend. Accompagné d’un ranger et d’un tracker, vous partirez sur la trace des félins et autres buffles qui se cachent dans la savane. Il ne faut pas avoir peur de se lever à l’aube, mais vos efforts seront largement récompensés. Ne ratez pas non plus l’opportunité de vous offrir un survol en hélicoptère au-dessus du delta, la beauté des panoramas est inégalable !

Si vous avez un peu plus de temps à consacrer à votre safari au Botswana, vous pourrez étendre votre exploration vers la concession de Khwai. Situé au nord-est du delta, ce petit territoire est dominé par les forêts de Mopane. C’est le lieu idéal pour admirer la migration des troupeaux d’éléphants, mais aussi pour découvrir la culture bien préservée du peuple Khwai.

Le parc national Chobe

Le parc national Chobe se situe au nord du Botswana. Surnommé à juste titre « la terre des géants », il abrite la plus grande population d’éléphants d’Afrique. Etendu sur plus de 10 000 km2, il abrite de riches d’écosystèmes, des paysages diversifiés et une abondance presque inégalée d’animaux sauvages.

La partie la plus connue et la plus fréquentée du parc est le Chobe Riverfront, au nord du parc. Cette région est bordée par la rivière Chobe, à qui le parc doit son nom. Ici, la majorité des logements propose une combinaison de safaris aquatiques et terrestres. Les abords de la rivière attirent de très nombreux animaux. Admirer le soleil se coucher sur la rivière Chobe est un moment que vous n’oublierez jamais. A l’intérieur du parc, de hauts arbres tropicaux offrent de l’ombre à de nombreuses espèces.

chose au botswana

A noter que le Chobe Riverfront est situé à proximité des mythiques Chutes Victoria. Il est ainsi très facile de prévoir un séjour, d’une journée ou de plusieurs nuits, pour un safari à Chobe durant votre découverte des Chutes.

Plus au sud, dans la région de Linyanti, on trouve des zones marécageuses – ce « petit delta de l’Okavango » est connu pour son éloignement et son tourisme plus exclusif. La région de Savute est célèbre pour ses troupeaux de lions chassant les éléphants. Pendant la saison sèche, les animaux sauvages sont obligés de venir aux points d’eau, ce qui garantit une excellente observation des animaux.

Le désert du Kalahari

Le désert du Kalahari est l’un des secrets les mieux gardés d’Afrique pour faire un safari. Loin d’être un désert vide, le Kalahari du Botswana abrite un riche mélange d’oiseaux et d’animaux et offre certaines des meilleures possibilités d’observation du pays. On y trouve des grands félins et des lycaons, des suricates et des springboks, ainsi que des migrations de zèbres et de grands oiseaux. C’est également l’occasion d’observer des espèces plus rares comme la hyène brune, l’autruche ou encore l’oryx.

Enfin, n’hésitez pas à visiter les villages des Bushmen, pour vous plonger dans un mode de vie qui vous fera perdre vos repères.

Makgadikgadi et Nxai Pans

Voisins, les parcs nationaux de Makgadikgadi Pans et de Nxai Pans, avec leurs vastes marais salants, forment un paysage impressionnant et surréaliste. Les marais salants sont principalement entourés de vastes prairies ouvertes. Cet environnement attire de nombreux animaux sauvages. Les deux parcs sont notamment témoins d’une merveilleuse migration. Tous les ans, quelques 20 000 zèbres parcourent plus de 1 000 km entre les parcs Chobe et Nxai Pan, avant de reprendre la route vers le nord. Le Makgadikgadi accueille lui aussi quelques 15 000 zèbres annuellement en provenance du delta de l’Okavango.

La meilleure saison pour faire un safari au Botswana

Il n’y a pas une bonne saison pour faire un safari au Botswana. Cela va dépendre des régions visitées, de votre budget et de vos attentes.

Le Botswana connait 2 saisons bien distinctes :

  • L’été (également connu sous le nom de saison verte) : de novembre à avril
  • L’hiver (la saison sèche) : de mai à octobre

Contrairement à l’hémisphère nord, les mois d’hiver sont secs au Botswana. Le matin, les températures peuvent descendre jusqu’à une dizaine de degrés. Le temps se réchauffe cependant rapidement avec des températures moyennes en journée autour des 20°C.

Comme les pluies arrivent en été, on parle souvent de saison humide ou de saison des pluies, ce qui n’est pas très attrayant. C’est la raison pour laquelle on préfère parler de saison verte. En effet, on associe souvent la pluie à une bruine interminable et à un ciel gris misérable, ce qui n’est pas le cas en Afrique. Souvent, les journées des mois d’été commencent par un soleil chaud et glorieux qui se maintient tout au long de la journée, puis les nuages commencent à se former dans l’après-midi. Les averses ne durent généralement pas plus de 30 minutes, puis le ciel redevient clair. Cette situation peut être merveilleusement dramatique, avec des ciels sombres et lunatiques qui donnent lieu à des images fascinantes. De plus, les pluies réveillent la nature et c’est un spectacle magnifique.

Delta de l'Okavango au Botswana

Alors on part quand ?

Le meilleur moment pour visiter le delta de l’Okavango, Moremi et Chobe est pendant la saison sèche, soit de mai à septembre. En effet, la végétation est peu dense, ce qui facilite l’observation des animaux. Dans le delta, il faut savoir que le niveau de l’eau est au plus haut pendant cette période. En effet, il faut plusieurs mois pour que l’eau coule depuis les sommets de l’Angola et qu’elle remplisse le delta. Tout cette eau attire les animaux qui affluent depuis l’arrière-pays sec. C’est également la saison durant laquelle de nombreux camps peuvent proposer des activités aquatiques.
En revanche, pensez à bien vous couvrir pendant les safaris.

Les autres parcs, plus secs, sont à visiter de préférence pendant ou juste après la saison des pluies, lorsque les herbes fraîches attirent la faune. Ainsi, le Makgadikgadi, Nxai Pan ou encore le Kalahari sont à leur apogée animalière pendant l’été austral, et particulièrement de mars à mai. C’est également la meilleure saison pour assister aux naissances ainsi que pour observer les oiseaux migrateurs. Attention cependant à bien choisir vos logements, car certains camps ferment pendant la saison verte. N’hésitez pas à consulter notre article complet sur quand partir au Botswana.

Le coût d’un safari au Botswana

Vous vous en doutez à présent sûrement, un safari au Botswana représente toujours un budget important. Cela est dû à plusieurs raisons :

  • Comme évoqué plus haut, il s’agit d’un choix du gouvernement de proposer des tarifs élevés pour éviter le tourisme de masse et ainsi protéger leur territoire. Pour les voyageurs, c’est l’assurance d’un safari en toute intimité.
  • Une grande partie des fonds levés par le tourisme sont réinvestis dans la conservation des animaux et des écosystèmes.
  • La difficulté d’accessibilité : certaines régions ne sont pas accessibles par la route. De ce fait, il faut tout faire venir par avion. Cela concerne le ravitaillement des lodges ainsi que le personnel des structures hôtelières.
  • La qualité des logements : le pays ayant choisi de se spécialiser dans un éco-tourisme de luxe, la majorité des établissements sont d’un excellent standing.

Ainsi, le Botswana est un pays particulièrement adapté au « fly-in », c’est à dire avec des transferts aériens entre les établissements. Ces transferts se font à bord de petits avions-taxis de quelques places seulement. En plus d’être très pratique, c’est également l’opportunité de découvrir les magnifiques paysages du Botswana depuis le ciel. Pour ce genre de voyages exclusifs, le prix tournent autour des 1000€ par personne et par jour pendant la haute saison. Ce prix inclut tous les repas et les activités dans les lodges, ainsi que les transferts aériens. En revanche, il n’inclut pas les vols internationaux. Pour les lodges les plus luxueux, les prix peuvent monter beaucoup plus haut.

Parc National de Chobe

Comment faire un safari au Botswana sans faire exploser mon budget ?

Rassurez-vous, des possibilités existent pour faire baisser le coût du voyage.

Premièrement, envisagez de voyager en dehors de la haute saison. En moyenne, les prix sont les plus élevés entre juillet et octobre, et les moins élevés entre décembre et mars. D’avril à juin et en novembre, ce sont des prix intermédiaires.

Pour éviter le fly-in, il est possible de louer un 4×4 et de faire un autotour au Botswana. Il faudra bien vous renseigner avant de définir votre itinéraire, ainsi que vous assurer que tous vos lodges sont accessibles par la route, mais c’est possible.

Pour les plus aventuriers d’entre vous, il est même possible de louer un 4×4 équipé d’une tente sur le toît et de camper. C’est une expérience inoubliable, mais toutefois exclusivement réservée aux voyageurs avertis et aguerris. En effet, au Botswana, tous les animaux se déplacent en totale liberté et il n’est pas impossible qu’un lion ou qu’un éléphant vous rende visite pendant la nuit…

Enfin, il est possible d’organiser un safari au Botswana en petit groupe. C’est intéressant car les frais communs comme le transport ou le guide sont répartis sur tous les participants. Mais ici encore, on est loin du tourisme de masse. Ce sont des petits groupes d’une douzaine de personnes maximum en moyenne. Plusieurs options sont possibles : campement itinérant en tente semi-participatif (il faut par exemple monter sa propre tente) ou pas participatif (l’équipe accompagnatrice s’occupe de toute l’installation du campement), circuit itinérant avec nuitées en lodges, ou bien même séjour itinérant spécialisé dans les safaris à pied.

Peu importe l’option choisie, notre agence de voyage peut vous aider à faire de votre rêve de safari au Botswana, une réalité.

La perspective de faire un safari au Botswana vous attire ? Notre agence de voyage peut l’intégrer à votre circuit sur mesure, et vous faire profiter de tarifs avantageux négociés spécialement pour vous ! Pour en savoir plus, faites une demande de devis en cliquant ici.

demande sejour au botswana

FAQ

Où faire un safari au Botswana ?

Les régions les plus réputées pour un safari au Botswana sont les parcs nationaux Chobe, Makgadikgadi et Nxai Pans, le delta de l’Okavango ainsi que le désert du Kalahari.

Quelle est la meilleure saison pour faire un safari au Botswana ?

Généralement, on voit le plus d’animaux pendant la saison sèche, c’est à dire entre mai et octobre. Les prix sont cependant les plus élevés entre juillet et octobre.

Combien coûte un safari au Botswana ?

Le Botswana est l’une des destinations les plus coûteuses pour faire un safari, donc le budget reste toujours conséquent. En revanche, il va grandement varier selon les logements, le transport, le circuit, la durée du séjour, la saison… etc.

Que mettre dans ma valise pour un safari au Botswana ?

Bien sûr, cela va dépendre de la période à laquelle vous partez, mais d’une manière générale, les indispensables du safari incluent une paire de jumelles, des vêtements légers et couvrant, un appareil photo, de la crème solaire ainsi qu’un chapeau !

Post a Comment