A la découverte de Tsitsikamma, un écosystème magique à la sud-africaine

Tsitsikamma, dont le nom a laissé rêveur plus d’un voyageur, est l’une des plus belles réserves naturelles de la province sud-africaine de l’Eastern Cape. En effet, le parc national de Tsitsikamma est une étape incontournable de la Garden Route, aussi appelée Route des Jardins. Cette dernière porte bien son nom puisqu’avec Tsitsikamma, c’est un jardin à la biodiversité incroyable qui vous ouvre ses portes, à sept heures de trajet de son point de départ, Cape Town. Notre agence de voyage vous propose de découvrir Tsitsikamma dans toute sa splendeur, de ses plus belles randonnées à ses plus incroyables panoramas au bord de l’Océan Indien…

Quand l’aventure commence à Tsitsikamma

Voyager à Tsitsikamma, c’est avant tout avoir la chance d’explorer l’un des plus beaux parcs d’Afrique du Sud.  Ce parc est le fruit de multiples légendes qui lui vouent toutes une admiration certaine pour sa faune et sa flore. Zone marine et forestière protégée depuis 1964, le parc de Tsitsikamma a été créé suite à la conférence mondiale sur les parcs nationaux de Seattle en 1962. Le nom du parc lui a été donné d’après un mot Khoisan, qui signifie « lieu où l’eau est abondante ». Pour les premiers habitants de la région, principalement des tribus San, puis des tribus Khoi, Tsitsikamma était un lieu très important. En effet, il assurait la protection des forêts, ainsi que l’eau, indispensable à la vie. Les San sont arrivés dans la région il y a 20 000 ans, et les Khoi 2 000 ans avant Jésus-Christ. Les marques de leur présence sont encore nombreuses. Malheureusement l’arrivée des Européens ait été synonyme de destruction massive de leur patrimoine.

Le parc national de Tsitsikamma est étendu sur une bande étroite d’environ 70 kilomètres de long et 5 kilomètres de large. Il se trouve à l’Ouest de la province de l’Estearn Cape, à la limite du Cap-Occidental. La Groot River, à l’Ouest, et la Storms River Mouth, à l’Est, jouent le rôle de frontière. Il faut savoir que le parc national de Tsitsikamma a été étendu au fur et à mesure. En effet, au moment de sa création, en 1964 comme première zone marine protégée du pays, Tsitsikamma ne faisait que quelques kilomètres de long. Puis, en septembre 1983, la zone a été prolongée, à la fois sur la longueur du parc et en avançant vers l’Océan Indien.

storms river mouth tsitsikamma

Storms River Mouth, à la frontière du parc de Tsitsikamma

Explorations et activités dans le parc national de Tsitsikamma

Les activités sont de plus en plus nombreuses sur l’ensemble de la réserve naturelle de Tsitsikamma. En effet, il s’agit de l’un des trois parcs naturels les plus visités d’Afrique du Sud. Randonner dans le parc sera l’occasion de découvrir un écosystème d’une richesse incroyable. A l’intérieur de la Grootkloof Forest, six chemins de randonnée seront accessibles. La présence des oiseaux y est d’ailleurs impressionnante. Il sera également possible de découvrir les loutres de la région en empruntant le Otter Trail. Il s’agit d’un chemin de randonnée de plusieurs kilomètres de long où une magnifique cascade se déploie sous les yeux admiratifs des voyageurs.

otter trail cascade tsitsikamma

Cascade de l’Otter trail dans le parc de Tsitsikamma

Voyager à Tsitsikamma, c’est aussi pouvoir s’adonner à de nombreuses activités aquatiques. Dans l’un des lagons de la Nature’s Valley, il est possible de pratiquer canoë. Plus proche de la Storms River, ce sont des circuits en kayak qui sont cette-fois ci proposées. Il faudra en profiter pour admirer de plus près les magnifiques falaises qui bordent certaines parties du parc. Ensuite, la traversée du pont suspendu est un impératif. On découvre y une vue imprenable sur le reste de la Storms River. Il faudra également piquer une tête dans l’Océan Indien, à partir du Storms River Mouth Beach. De même, la plongée sous-marine y est aussi conseillée. Tsitsikamma est une zone protégée où les espèces marines vivent en paix et magnifient l’Océan.

pont suspendu tsitsikamma

Vue du pont suspendu de Tsitsikamma

De plus, il est possible de partir sur les traces des premiers habitants de la région. De nombreuses caves et témoignages de leur présence ont été retrouvés par les archéologues. Entre autres, des outils ou encore des restes de squelette seront à découvrir.

Transport et logement pour une visite du parc de Tsitsikamma

Le parc de Tsitsikamma est très accessible. En effet, il se situe le long de la Garden Route, sur la N2, qui est l’une des routes les plus empruntées d’Afrique du Sud. En direction de Port Elizabeth et à partir de Cape Town, il faudra dépasser Knysna et Bloukrans. Ensuite, les indications concernant la réserve naturelle de Tsitsikamma apparaissent. Pour ceux qui partent de Port Elizabeth et se rendent vers Cape Town, la route vous emmènera directement au bord du parc. Ce trajet peut s’effectuer en voiture, mais il existe aussi des bus qui se rendent de Cape Town à Port-Elizabeth. Le trajet inverse est également organisé. Généralement, le baz bus est le plus emprunté par les visiteurs. Le coût moyen pour un voyage aller-retour dans l’un de ces bus est d’environ R3000, soit un peu plus de 200€.

Les logements sont nombreux aux abords du parc Tsitsikamma. Aires de camping, backpacker ou chambres de luxe, il y en a pour tous les goûts. Le site officiel de la région de Tsitsikamma sera le plus approprié pour trouver le lieu qui vous conviendra. En effet, il recense un nombre important des logements disponibles. Ainsi, il est possible de loger au bord de l’Océan Indien ou à l’intérieur des terres. Les services et les prix varient en fonction des saisons. Il faut notamment savoir les mois de novembre à février seront les plus remplis pour les logements. Les prix seront donc plus importants, et les réservations se font à l’avance.

 

Si vous êtes tentés par la découverte de Tsitsikamma, cliquez ici pour obtenir un devis et partir en autotour en Afrique du Sud...

devis afrique du sud

Commentaire Facebook

Poster un commentaire.

CommentLuv badge