Cederberg ou la lune sur terre!

Le Cederberg ne ressemble à rien d’autre qu’à lui-même. A environ 3h de voiture au nord du Cap, cette chaîne de montagnes escarpées – dont le plus haut sommet (Sneeuberg) s’élève à 2028m – s’étend sur 50 km du nord au sud et sur 20 km d’est en ouest.

Cette région de formations rocheuses n’évoquera probablement rien de ce que vous connaissez déjà. De «gros cailloux» entassés les uns sur les autres dans un équilibre parfois artistique, un silence presque ensorcelant, un air pur, de longs chemins sinueux, des paysages bruts et exceptionnels, le Cederberg est une expérience à la fois tranquille et profondément bouleversante.

Que faire dans le Cedeberg en Afrique du Sud ?

Commencez par ne rien faire! La liberté, la nature reine et préservée, les couleurs, les odeurs, tout est là, tout semble en place, avec vous dedans. Laissez-vous envouter par cet espace, par ce sentiment de calme absolu au milieu de paysages complètement fous. Ensuite, si vous êtes marcheur ou grimpeur, le Cederberg est votre paradis.

Pour atteindre les nombreux chemins de randonnées, votre lodge pour la nuit ou votre coin de « grimpe », il vous faudra d’abord y arriver par voiture le plus souvent depuis Cape Town (bien que des pistes privées d’atterrissage existent çà et là). Et lorsque vous circulerez entre les principales villes de Citrusdal au sud, Wupperthal à l’est et Clanwilliam au Nord, vous vous apercevrez vite que seules les routes principales sont goudronnées. La plupart de la région n’est en effet accessible que par des routes de graviers, mais elles sont toujours en bon état et souvent accessibles en véhicule normal. Il y a des chemins réservés au 4×4, souvent dans des propriétés privées, et qui offriront quelques secousses mémorables aux aventuriers motorisés.

route cederberg

Activités et points d’intérêts dans le Cederberg

Si les paysages sont plutôt à dominante rocailleuse, c’est pourtant à un spécimen d’arbres que l’on doit ce nom de « Cederberg ». Le « Clanwilliam Cedar » où le « Cèdre de Clanwilliam » pousse à travers la roche et s’est vu presqu’éteint lors de l’arrivée de la colonisation blanche pour cause de construction et bois de chauffage. Des spécimens ont survécus et sont maintenant hautement protégés, et surveillés, comme la plupart du territoire du Cederberg d’ailleurs. Au nord de la ville d’Algeria, dans le centre du Cederberg, vous pourrez découvrir une forêt de « Cedar tree » lors d’une balade (3h) sur un sentier de randonnée qui finit au pied d’une cascade bien agréable.

Le centre et le sud du Cederberg vous offriront de nombreux autres chemins de randonnées, qui vous feront découvrir d’autres très jolies cascades et d’autres aires de pique-nique pittoresques, mais l’essentiel restera surement toutes ces formations rocheuses spectaculaires, comme la Croix de Malte (20m) ou l’Arche de Wolfberg (30m), aux reliefs vraiment improbables.

Kagga Kamma Private Nature reserve

Pour loger, vous trouverez facilement des fermes offrant chambres, chalets indépendants ou emplacements pour camper. N’hésitez pas à prendre l’option repas local avec, ça peut être intéressant !! Mais si vous voulez une expérience unique dans un lodge où chaque chambre est incrustée dans la roche elle-même, alors rendez-vous à Kagga Kamma.

kagga kamma cederberg

Cette réserve naturelle privée de 15 000 hectares (qui offre du camping à la chambre de luxe) est construite en harmonie avec la nature. Les chambres et les rochers ne font qu’un, l’énergie utilisée est entièrement solaire, le staff vient des communautés locales, autruches, antilopes et surtout le rare et mystérieux Léopard du Cap y vivent en liberté totale. Vous pourrez y faire de l’escalade, de la marche à pied avec des guides formés à vous expliquer les peintures rupestres vieilles de 6000 ans, du quad, du vélo, et même écouter un guide fascinant qui vous expliquera tout sur les reptiles croisés en chemin, avant de les relâcher, bien sûr. Toutes les richesses du Cederberg sont regroupées à Kagga Kamma, qui offre une expérience unique.

canyon cederberg

Le Nord du Cederberg

Le Nord de Cederberg offre tout autant de paysages sauvages et de randonnées captivantes que le sud, avec peut-être quelques atouts en plus, comme la culture du « Rooibos » le thé sud-africain bu absolument partout et par tous dans le pays. C’est en fait une infusion des feuilles de l’Aspalatus, plante sauvage sans théine, que l’on cultive uniquement dans les alentours de Clanwilliam.

Il n’y a pas un café en Afrique du sud où vous ne pourrez pas avoir du Rooibos, fierté locale aux propriétés presque magiques si on écoute les producteurs. Bon pour la peau, les dents, le sexe, le cœur, ou encore la « vieillerie », le Rooibos voit son succès grandissant puisque 2000 tonnes dans 60 pays différents sont exportées chaque année !

Un autre coin reculé, isolé, détaché de tout est Wupperthal, à 72km de Clanwilliam, où une mission Moravienne (courant du Protestantisme) y est installée depuis 1830. Accessible par des chemins sauvages et rocailleux qui raviront les amoureux de 4×4 ou de moto, Wupperthal rassemble des habitations en toit de chaume, des ânes, une église, des champs de rooibos, quelques options simples de logement, une fabrique de chaussure en cuir et toujours, une nature vierge et dominante.

cederberg en Afrique du Sud

Pour les passionnés d’escalade, le Cederberg est un vrai plaisir. Les roches sont faites de grès avec des couches argileuses et sur lesquelles l’érosion a agi différemment, donnant des formes uniques voire théâtrales, avec souvent une couleur rougeâtre. Pour nombre de grimpeurs, ce décor est un défi sportif mais aussi un plaisir spirituel de rencontre avec la nature. De Clanwilliam, si vous prenez le Pakhuis Pass (col montagneux), vous arriverez en 20 minutes à « Rockland », une Mecque que des grimpeurs du monde entier visitent et revisitent. Ce site offre aussi de l’escalade à moins de 8m, ne nécessitant que peu de matériel mais toujours autant de prudence.

On ne vient dans les montagnes du Cederberg lors d’un voyage en Afrique du Sud que si l’on cherche une expérience authentique, dépaysante, voire déroutante. Il faut aimer le silence et les espaces. Il faut aimer crapahuter pour n’être récompenser « que » par des panoramas sublimes. Tous ces rochers partout pourraient nous rappeler la désolation des images lunaires, mais toutes ces couleurs nous rappellent simplement la vie, dans sa forme brute et pure.

Alors, êtes vous tentés par une découverte de cette région unique qu’est le Cederberg en Afrique du Sud? N’hésitez plus à l’intégrer à votre autotour en Afrique du Sud et cliquez ici pour une demande de devis.

devis afrique du sud

Facebook Comments

POST A COMMENT.

CommentLuv badge