Prêts pour une expérience unique?

Un service sur mesure contact@voyage-afriquedusud.fr

Le Parc National d’Etosha : le guide complet!

Etosha National Park Namibie

Le Parc National d’Etosha : le guide complet!

Etosha National Park est l’une des réserves naturelles les plus plébiscitées d’Afrique et le lieu le plus visité de Namibie. Et c’est un titre bien mérité ! 22 000 kilomètres carrés abritant 114 espèces de mammifères, 340 espèces d’oiseaux, 134 espèces végétales et en son centre, un magnifique pan salin, sec la majeure partie de l’année et qui ne se remplit que quelques semaines par an lors de la saison des pluies. En réalité, le tableau final est assez surprenant. On n’a pas l’habitude de voir des éléphants se promener dans un environnement si rocailleux…et pourtant ! Notre agence de voyage en Namibie vous explique comment appréhender Etosha.

Un peu d’histoire sur le Parc National Etosha en Namibie

La région d’Etosha fut découverte par les européens au milieu du XIXe siècle. C’est alors que le suédois Charles Andersson et le britannique Francis Galton y arrivèrent en compagnie de marchands Ovambo. L’endroit prit vite une importance stratégique, car situé à un carrefour de routes commerciales. Mais les visiteurs étrangers furent aussi estomaqués par la quantité incroyable d’animaux présents dans cette terre asséchée.

Pendant les années qui suivirent, la région fut à feu et à sang, ravagée par les affrontements entre européens et populations locales, ainsi que par le renforcement de la menace due aux chasseurs étrangers. L’officialisation de l’occupation allemande en 1896 n’améliora pas franchement la situation. Les frontières actuelles du parc ne furent définies qu’en 1967, au moment où le parc fut désigné comme réserve naturelle protégée. A la fin des années 1970 et au début des années 1980, la majorité de la faune du parc fut décimée par une sévère sécheresse ainsi que par la guerre frontalière qui toucha la Namibie, l’Afrique du Sud et l’Angola. Grâce à de nombreux efforts de conservation, le nombre d’animaux est remonté ces dernières années. Etosha est alors redevenu l’un des meilleurs endroits du continent pour faire un safari.

Etosha National Park Namibie

Que faire au Etosha National Park ?

Si vous décidez d’aller visiter l’Etosha National Park lors de votre voyage en Namibie, c’est sans doute d’abord et avant tout pour faire un safari. Pas d’inquiétude, il y a de quoi faire ! Vous y rencontrerez des éléphants, zèbres, gnous, springboks, lions, oryx, girafes, kudus, rhinocéros et bien d’autres. Seul le buffle manque pour être considéré comme un parc « Big Five ». En plus, les pistes de gravier sont réellement en bon état. Vous pourrez parcourir le parc avec votre propre véhicule sans problème. En choisissant cette option, vous obtiendrez un peu plus de liberté. Mais soyez conscients qu’il est primordial de respecter les règles de conduite. Par exemple, la vitesse est limités à 60km/h. Il est aussi formellement interdit de sortir des pistes et de son véhicule. Il en va de votre propre sécurité et de celles des animaux.

Dans la langue locale Ovambo, Etosha se traduit par « grand endroit blanc ». Et pour cause ! L’Etosha Pan est logiquement la principale attraction du parc. Il s’agit une immense étendue blanche, qui couvre environ 4,800 km², près d’un quart du parc. Avec 130 km de longueur et jusqu’à 50 km de largeur, il s’agit du plus grand marais salant d’Afrique et est même visible depuis l’espace.

Les spécialistes estiment que ce pan s’est formé il y a plus de 100 millions d’années. Il y a environ 16 000 ans, le fleuve Kunene, qui prend sa source en Angola, coulait jusqu’à Etosha. Au fil des siècles, il devint un lac immense et profond. Mais du fait du mouvement des plaques tectoniques, le fleuve fut dérouté et prit la direction de l’Atlantique. Le lac commença alors à s’assécher lentement, laissant place au marais salant que l’on connait aujourd’hui.

Les plans d’eau de l’Etosha National Park

Le parc jouit de nombreux plans d’eau, pour certains naturels et d’autres artificiels, qui ne manqueront probablement pas de vous offrir des observations animalières exceptionnelles. Certains camps offrent l’expérience unique de visiter des plans d’eau éclairés pour des observations nocturnes. Le plan d’eau d’Okaukuejo par exemple, situé juste à coté du camp d’Okaukuejo, au sud-ouest du parc, est éclairé et attire pratiquement tous les soirs les rhinocéros noirs, espèce menacée particulièrement difficile à observer partout ailleurs, ainsi que de nombreux éléphants, en particulier entre juin et décembre.

Le plan d’eau d’Okondeka, à l’ouest du parc, est réputé pour ses excellentes observations de lions, et les prédateurs y sont régulièrement vus en train de chasser. Si vous cherchez l’insaisissable léopard, les plans d’eau de Halali et Goas sont probablement vos meilleurs chances de l’observer, le long de la rive sud du pan. Goas offre également souvent de très bonnes observations d’oiseaux, d’impalas à face noire, de troupeaux de gnous et de zèbres. Non loin de là, les plans d’eau de Sueda et Salvadora sont réputés pour les guépards.

Il est toujours bon de garder en tête que l’activité autour d’un plan d’eau peut changer du tout au tout en quelques heures seulement, et les meilleures observations sont souvent le résultat d’une combinaison de patience et de chance. Trouver un bon spot, éteindre le moteur et attendre que quelque chose se passe est souvent récompensé autour des points d’eau. Le personnel du parc devrait pouvoir vous donner des informations quant aux activités des différents points d’intérêt selon la saison.

Les saisons d’Etosha

Le parc se visite toute l’année, même si la saison sèche pendant l’hiver austral (juin à octobre avec un pic entre juillet et septembre) est à favoriser si vous souhaitez voir un grand nombre de mammifères. En effet, ils sont plus facilement observables autour des rares points d’eau, la végétation éparse aidant.

La saison des pluies, entre novembre et mai, et tout particulièrement entre décembre et mars, est considérée comme étant moins bonne pour observer les animaux, qui ont tendance à se disperser, l’eau étant présente dans la majorité du parc. C’est en revanche une très bonne saison pour l’observation des oiseaux migrateurs, notamment les flamants roses.

Pour y voir vous plaire, nous vous proposons un petit tableau récapitulant les avantages et les inconvénients de chaque saison :

Mai à octobreNovembre à avril
Avantages – Concentration des animaux autour des rares points deau
– Faible végétation, permettant une meilleure observation des animaux
– Météo agréable, avec des journées ensoleillées
– La nature se réveille lors de la tombée des premières pluies
– Les animaux ont beaucoup à boire et à manger, saison des naissances
– Meilleure saison pour observer les oiseaux
– Tarifs avantageux & moins de visiteurs
Inconvénients– Haute saison : prix plus élevés et plus de visiteurs
– L’air peut être assez poussiereux et brumeux
– Il peut faire très chaud en octobre
– Les animaux sont dispersés à travers le parc, et ainsi plus difficiles à trouver
– Les journées peuvent être très chaudes

N’oubliez pas que les meilleures périodes de la journée pour observer les animaux sont l’aube et la fin d’après-midi. Vous pourrez vous orienter grâce aux « livres de visiteurs » présents dans tous les camps, qui indiquent les endroits et heures où des animaux ont été vus dernièrement. Si vous préférez être accompagnés d’un guide, c’est bien évidemment possible. Demandez des renseignements à l’accueil du camp où vous logez, ils se feront un plaisir de vous aider et de vous attribuer quelqu’un.

Etosha Namibie waterhole

Les animaux, mais pas que

Etosha National Park, ce n’est pas seulement des animaux. Ne partez pas sans avoir jeté un oeil au Fort Namutoni. C’est une forteresse allemande construite à la fin du XIXe siècle, au commencement de la colonisation, pour être un poste de contrôle sanitaire. Ce bâtiment typique de l’architecture allemande de cette période est impressionnant en soi. Mais il l’est encore plus quand on observe son environnement. Oui, il est construit au milieu de nul part ! Bien que son potentiel historique soit toujours bien réel, le fort est aujourd’hui devenu un complexe touristique. Un passage obligé de tout autotour en Namibie. Il réunit restaurants, boutiques, piscine, hôtel, et même une station-service ! Son ambiance conviviale reste idéale pour se reposer après une longue journée de safari.

Dernière étape incontournable à Etosha : la forêt fantôme de Moringa, située à une trentaine de kilomètres à l’ouest d’Okaukuejo. La légende San raconte que tous les arbres qui la composent ont été lancés par Dieu et retombèrent sur la terre les racines en l’air ! Le résultat est étonnant, avec une prolifération d’arbres morts qui crée une ambiance d’apocalypse.

Où loger dans le Parc National d’Etosha en Namibie ?

Zèbres Etosha Namibie

Etosha National Park est parsemé de camps et nous recommandons d’en combiner 2 ou 3 afin de parcourir le parc entre chaque. Ils sont au nombre de 6 : Dolomite, Halali, Namutoni, Okaukuejo, Olifantsrus et Onkoshi. Selon les camps, vous pourrez loger dans des tentes de luxe (ou pas), des chalets, de vraies chambres d’hôtel, etc. A noter que l’Olifantrus n’est composé que d’emplacements de camping. Tout dépend donc de votre budget et de vos envies.

Vous pouvez aussi faire le choix d’une réserve privée voisine comme Onguma et son spendide Fort, Ongava et ses 4 camps ou encore l’un des établissements de luxe de la collection Mushara. Gardez à l’esprit que peu importe l’option que vous choisissez, les hébergements au sein du parc restent coûteux. Pensez également à effectuer les réservations en avance et cela vaut pour la majorité des étapes de votre séjour : les infrastructures sont peu nombreuses dans le pays et les places partent vite, donc idéalement prévoyez votre voyage 18 à 24 mois à l’avance pour avoir les logements souhaités !

Le prix d’un safari à Etosha

Le prix de votre safari à Etosha va dépendre de la formule choisie. Pour un safari en autonomie, c’est à dire à bord de votre propre véhicule, vous n’aurez qu’à débourser les frais d’entrée du parc. En 2022, ils sont de N$ 150 (environ 9€) par adulte, N$ 100 (environ 6€) par enfant jusqu’à 16 ans, ainsi que N$ 50 (environ 3€) pour la voiture jusqu’à 10 places. Ces montants sont à payer par jour passés dans le parc.

Il est également possible de réserver des safaris en 4×4 découvert et avec un ranger profesionnel. Les camps de Dolomite, Halali, Namutoni, Okaukuejo et Okonshi proposent ces activités. En 2022, les safaris au lever et au coucher du soleil coûtent N$ 650 (environ 40€) par personne. Pour les safaris de nuit, c’est N$ 750 (environ 46€) par personne. Les enfants entre 6 et 12 ans y bénéficient d’une réduction de 50%. Pour les enfants de moins de 6 ans, leur participation à ces activités se fait uniquement avec l’accord du manager sur place. De ce fait, il n’est pas possible de les pré-réserver.

Prix des logements dans le parc d’Etosha

Pour ce qui est du coût du logement, ici encore, ça dépend de la saison et du type d’hébergement. D’une manière générale, les prix basse saison s’appliquent entre novembre et juin, et les prix haute saison entre juillet et octobre.

Pour un emplacement de camping en Namibie, les prix varient entre 22€ et 26€ environ par personne et par nuit selon la période. Pour des chambres individuelles (incluant les petits déjeuners), ça varie entre 65€ et 105€ par personne et par nuit en basse saison selon la catégorie de chambre. En haute saison, les prix vont de 90€ à 125€ par personne et par nuit selon la catégorie.

Des chambres familles sont disponibles à Halali et Okaukuejo. Du fait de son emplacement face à l’un des plans d’eau les plus visités par les animaux, le camp d’Okaukuejo est le plus prisé et le plus cher du parc. Si vous avez envie de vous faire un petit plaisir, nous vous recommandons de réserver leur « Premier Waterhole Chalet », qui peut accueillir jusqu’à 4 personnes sur 2 étages, avec une terrasse à l’étage qui offre un point de vue exceptionnel sur le plan d’eau d’Okaukuejo. Il vous en coûtera environ 185€ par personne en basse saison, et jusqu’à 280€ par personne en haute saison (petits déjeuners inclus). C’est un hébergement très prisé, donc pensez à réserver longtemps à l’avance pour avoir la chance d’en profiter.

Prix des hébergements en dehors d’Etosha

Nous avons mentionné qu’il est également possible de loger dans des réserves adjacentes du parc Etosha. L’avantage de loger dans une réserve privée est qu’il y a beaucoup moins de monde (seules les personnes qui y logent peuvent y accéder) et les établissements sont généralement plus intimes, avec un service plus personnalisé. Les safaris sont menés par des rangers à bord de 4×4 découverts, et ils peuvent se faire soit dans la réserve privée, soit dans le parc national, soit les deux.

La réserve d’Ongava par exemple, est située à proximité de la Anderson Gate (côté Okaukuejo). La réserve dispose de 4 camps de catégories différentes. Ongava Tented Camp et Ongava Lodge sont les « entrées de gamme » avec des prix variant entre 615€ et 820€ par personne selon la saison. Ces prix incluent 3 repas ainsi que 2 safaris par jour. Pour le sublime Little Ongava, qui est l’un des lodges les plus luxueux du parc, il faut prévoir entre 1 100€ et 1 460€ par personne selon la saison pour pouvoir en profiter.

Du côté est de la réserve, près de l’entrée de Namutoni, la réserve d’Onguma propose 5 lodges et 2 campings de différents standings. En effet, les terrains de camping, qui sont particulièrement bien aménagés, coûtent environ une vingtaine d’euros par personne. Pour les lodges les prix commencent aux alentours des 140€ par personne en demi-pension pour le Bush Camp, et vont jusqu’à 450€ environ pour The Fort, en demi-pension également. Des formules en pension complète + safaris sont également disponibles.

De nombreuses autres options existent, donc n’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe de professionels qui se fera un plaisir de vous aider à organiser votre safari à Etosha.

En bref, un séjour au sein d’Etosha National Park restera gravé dans votre mémoire. En plus d’avoir la chance d’y faire un safari digne des réserves les plus réputées d’Afrique, vous pourrez admirer la vie sauvage dans un environnement unique. A Etosha, les lions ne peuvent pas se cacher dans les herbes hautes, puisqu’il n’y en a pas ! Le désert rocailleux joue en votre faveur, en vous offrant une vue sur l’horizon qui n’aura bientôt plus de secret pour vous, pour un voyage en Namibie unique.

Alors, êtes vous tentés par une découverte du Parc National d’Etosha ? N’hésitez plus à l’intégrer à votre autotour en Namibie et cliquez ici pour une demande de devis.

demander-autotour-namibie

FAQ

Comment se rendre dans le parc national Etosha ?

Le parc est facilement accessible en voiture. Il est situé à environ 450 km de Windhoek, la capitale namibienne, soit 5 à 6 heures sur des routes goudronnées. Il est également possible de rejoindre le parc avec un vol charter.

Quand visiter le parc national Etosha ?

Il est possible de le visiter toute l’année, même si la saison sèche (juin à octobre) offre généralement de meilleures observations animalières.

Quels animaux est-il possible de voir à Etosha ?

La majorité des plus grands animaux d’Afrique vivent à Etosha. 4 des 5 espèces du Big 5 y ont élu domicile (il ne manque que le buffle). C’est également l’un des meilleurs endroits du continent pour voir les rares rhinocéros noirs. Le parc abrite de nombreuses espèces d’oiseaux.

Est-il possible de dormir dans le parc Etosha ?

Il y a 6 campements situés à l’intérieur du parc. Il y a également quelques réserves privées situées aux abord directs du parc et qui permettent de s’y rendre à la journée.

Post a Comment