Visiter un township!

Les townships sont encore très nombreux en Afrique du Sud et une grande partie de la population y vit dans des conditions plus ou moins précaires. Certains évoluent tout de même favorablement. Visiter un township est un moment fort dans un voyage en Afrique du Sud qu’il serait dommage de manquer.

1) Qu’est ce qu’un township?

Les townships sont des quartiers qui se sont développés en périphérie des grandes villes principalement pendant l’apartheid. On y trouve donc une population majoritairement noire ou métisse.

township

Les townships abritent généralement les populations les plus pauvres qui y vivent le plus souvent dans des abris de fortune parfois sans eau courant ni électricité. La criminalité y est assez importante et est le résultat de conflits liés à la pauvreté.

Cependant, les townships font parti intégrantes de l’Afrique du Sud. Ils rassemblent une partie importante de la population. Ce sont des lieux vivants qui s’organisent comme ils le peuvent. Depuis la fin de l’apartheid, les conditions de vie s’améliorent petit à petit avec la construction de maisons en « dur », d’écoles et une économie locale se met en place. Même si cette évolution est forcément trop lente, elle est une source d’optimisme.

Visiter un township en Afrique du Sud est donc à prévoir pour découvrir le quotidien et les conditions de vie de millions de sud-africains.

2) Comment visiter un township?

La visite d’un township ne s’improvise pas. En effet, ce sont généralement des zones urbaines très denses et très grandes au sein desquelles il y difficile de se repérer.

Il est donc recommandé de visiter les towships avec un guide. Ce dernier vous emmènera sans risque au plein cœur de la vie du township dans lequel vous vous rendrez.

Les habitants seront alors heureux de vous faire découvrir les écoles, leurs églises, leurs habitations et vous proposeront probablement de goûter à leur bière locale. Avec un peu de chance, vous pourrez même rencontrer un guérisseur…

creche township afrique du sud

Vous pourrez également découvrir l’économie locale qui se développe. Malgré leur pauvreté, les habitants restent très dynamiques et essaient de développer une économie locale avec notamment de petits commerces et des entreprises de service.

Les artistes sont aussi nombreux dans les townships: musique, sculpture, peinture, artisanat…

Vous l’aurez compris, un guide locale est indispensable pour ne rien manquer de tous ces aspects de la vie d’un township. La visite prend en général une demi-journée.

3) Quels sont les townships à visiter?

Comme indiqué au début, les townships sont encore extrêmement nombreux en Afrique du Sud bien qu’en constante évolution.

On trouve les townships principalement en périphérie des grandes villes.

Voici quelques uns des townships que vous aurez l’occasion de visiter:

  • Au Cap: autour de la péninsule du Cap de Bonne Espérance, les townships sont nombreux. Vous pourrez visiter Khayelitsha, le plus grand township autour du Cap, ou encore Lange, le plus ancien.
  • A Johannesburg: au sud-est de Johannesburg, on trouve le plus célèbre et le plus grand Township d’Afrique du Sud: Soweto! C’est l’un des plus recommandés en Afrique du Sud puisque c’est l’un des lieux les plus emblématiques de l’histoire de l’Afrique du Sud
  • A Knysna: à proximité de Knysna, on trouve un township un peu atypique puisqu’il abrite une communauté rasta. C’est l’un des townships les plus sûrs d’Afrique du Sud. Peut être est ce influence de la majijuana… La culture de cette herbe y est d’ailleurs tolérée!

Vous l’aurez compris, les townships font parti de la vie Sud-Africaine et il est donc très intéressant d’en visiter un accompagné d’un bon guide pour ne rien en manquer et pour plus de sécurité. Ce sont des lieux très vivants et en pleine évolution…

devis afrique du sud

Commentaire Facebook

Commentaires du site

  1. VIA
    Répondre

    Quel est l’intérêt de visiter un township, franchement?! Imagine le même concept en France? Visiter un camp de Rom ou un immeuble de squatteurs (clandestin ou non)… Il n’y a rien, sauf toute la misère du monde et à part un BOBO qui voudrait ce donner bonne conscience avant de se coucher, 99.5% des français n’iraient pas, du moins, pas en tant que touriste…

    • Julien Legrand
      Répondre

      La comparaison avec un camp de Rom n’est pas possible. Les camps de Rom ne sont pas le reflet de la vie d’une majorité de personnes sur le territoire français et ce sont des camps temporaires. Une grande partie de la population vie dans les townships en Afrique du Sud de manière permanente. La vie s’y est donc « organisée » avec des petites boutiques, des écoles, des guérisseurs, etc. Chacun essaie de créer son petit business pour survivre. Peut être que 99.5% n’iraient pas mais c’est un tort puisqu’ils font partie du pays et de la vie sud africaine…

  2. Mathieu
    Répondre

    De mon côté, c’est le genre de découvertes que j’aime faire dans un pays. Je pense bien qu’aller vers ces townships me permettrait de bien comprendre ce qu’on vécu la population noire durant la ségrégation.

    Des événements bien tristes, mais qui méritent sans aucun doute une visite pour vivre le pays.
    Mathieu Articles récents…10 choses à faire à ChicagoMy Profile

    • VIA
      Répondre

      Je dis ça car, en Thaïlande, dans le nord j’ai visité un village ou il y avait les femmes aux long cous et cela m’a mis super mal à laisse. Traité un peu comme des phénomènes de foires… C’est le tour opérateur qui au final ce fait un max, enfin, en Thaïlande en tout cas…
      VIA Articles récents…4 jours à TOKYOMy Profile

Poster un commentaire.

CommentLuv badge