L’immensité du désert du Kalahari…

Principalement sur les terres de trois pays, le Botswana, l’Afrique du sud et la Namibie, le désert du Kalahari s’étale sur 3.6 millions d’hectares. S’aventurer sur ces terres de sables et de buissons épineux, demande organisation et autonomie.

Sur les 1 600 km du nord au sud, et les 900 km d’est en ouest, les infrastructures sont rares et il est essentiel de bien préparer ses étapes et ses ravitaillements (eau, carburant, nourritures, médicaments…). Les dunes sont de 1,5 km minimum de longueur, 50 à 100m de largeur et 5 à 60m d’épaisseur ! Elles sont souvent recouvertes d’une pellicule d’oxyde de fer, qui, au contact de l’air, donne au sable sa couleur rouge, véritable identité du Kalahari.

désert du kalahari

L’isolement s’est emparé de ces terres et de ses survivants, mais c’est peut-être justement dans cette profondeur que la beauté du désert du Kalahari en Afrique du Sud se cache. C’est un endroit loin de tout cliché, un trésor de la terre, pur, brut, farouche à découvrir lors d’un autotour en Afrique du Sud.

Le Kgalagadi Park

Sur la partie sud-africaine, les terres rouges du désert du Kalahari sont à l’extrême nord-ouest du pays. C’est là que se trouve le Kgalagadi Transfrontalier Park, le premier « Peace Park », né d’une fusion entre les parcs Botswanais et Sud-africain en 1999. Le parc représente 1/3 du Kalahari total et seul 1% est ouvert au public. Mais la tranquillité d’une des zones les plus préservées au monde est à ce prix!

Sillonner ce « pays de la soif » comme disent les Bushman, c’est s’approcher de façon exceptionnelle de la vie sauvage. Des prédateurs aux espèces d’oiseaux les plus rares, des insectes aux nombreuses sortes d’acacias (« camel-thorn »), on ne pourra qu’admirer la façon dont chaque espèce se réinvente quotidiennement pour survivre dans ce climat semi-aride, dans les lits asséchés des anciennes rivières Nossob et Auob, sous la terre, dans les arbres, dans le sable… Quand les tisserands s’accrochent à un seul arbre dans un gigantesque nid abritant des milliers d’individus, le lion du Kalahari parcoure de longues distances pour agrandir son espace de chasse tant les proies sont rares. Quand les suricates (« meerkat ») et les écureuils ont élu domicile dans le parc, certains rapaces ne viennent que l’été (novembre à mars).

L’entrée du parc se fait par le premier de ses neuf camps, « Twee Rivieren », à environ trois heures de route d’Upington (260 km), la dernière ville avant le grand saut sur une route longue et…longue (mais en bon état!). De cette route, si vous bifurquez vers l’Ouest, vers la Namibie, vous atterrirez au milieu de lacs salés (« salt pans »). Paysage lunaire, divin, mystique. A voir, absolument.

lac sales kalahari

Conseils pour visiter le désert du Kalahari en Afrique du Sud:

Si vous n’avez pas prévu de faire les pistes de 4×4, alors une voiture « normale » est suffisante, pour peu qu’elle soit en bon état, avec du carburant, de l’eau et des bons pneus (relisez ici les conseils pour conduire en Afrique du Sud)!

Si vous voulez faire des sorties avec un guide (en voiture ou à pieds), il vous faut demander à Twee Rivieren quels jours les guides sont disponibles et à partir de quel camp. Les groupes sont de maximum 8 personnes, les balades à pied ne se font que le matin mais elles sont interdites aux enfants de moins de 12 ans. Le voyage vaut le coup, avec ou sans guide mais c’est un plus, tant les guides sont souvent très bons et leurs connaissances pointues et variées.

Côté sécurité, n’oubliez jamais que le parc du désert du Kalahari est d’abord et avant tout la maison d’une faune et d’une flore… sauvage. On s’invite chez eux alors quelques règles de bons sens s‘appliquent : pas de vitesse excessive, pas de hors-piste, pas de sortie du véhicule, pas de main qui traine par-dessus la fenêtre sous peine de se la faire croquer, pas de nourriture donnée aux animaux, pas de déchets laissés derrière soi, pas de plantes, pierres, fleurs, branches ou autres « souvenirs » à ramener dans les bagages. Et sachez que si vous n’êtes pas à l’heure maximum d’arrivée à votre camp du soir, les recherches commencent immédiatement! Réserve sauvage on vous dit !!

Côté hébergement, quelques solutions entre Upington et l’entrée du parc sont possibles: pour les plus fortunés, il y a l’extraordinaire réserve privée de la famille Openheimer, « Tswalu », où vous pourrez peut-être voir les seuls rhinocéros noirs d’Afrique du sud lors d’une balade à cheval; pour une rencontre plus simple, allez au « Kalahari Trails Nature Reserve » pour être accueilli par Anna, une écossaise à la retraite, professeure en zoologie et qui vous transmettra en marchant ou au coin d’un braai (barbecue sud-africain, véritable « sport national » !), son impressionnante connaissance de la faune et la flore locales.

Dans le parc, plusieurs types de logements s’offrent à vous, en tente ou en chalet (self-catering confortable), toujours au beau milieu de panoramas splendides, et souvent avec une terrasse surélevée pour admirer le décor. Trois camps (Twee Rivieren, Mata Mata et Nossob) ont une station essence, une piscine et une petite épicerie. Il n’y a pas de réseau téléphonique sauf à Twee Rivieren, qui est aussi le seul camp à avoir l’électricité 24h/24h. Les autres ont un générateur et il n’y a pas de courant entre 21h30 et 6h30. Certains camps sont accessibles seulement en 4×4, d’autres sont interdits aux enfants de moins de 12 ans, certains sont réputés pour un certain type de faune (le Lion du Kalahari et les rapaces à Nossob, les girafes à Mata Mata…), quand d’autres encore offrent une vue directe sur un plan d’eau, parfait pour admirer les réunions locales !

parc du kalahari lions

Une option originale est de loger dans le camps !Xaus Lodge, sur le désormais territoire des communautés San et Mier. En 2002, 50 000 hectares du parc ont été transférés par le gouvernement sud-africain à ces deux communautés qui retrouvent ainsi leurs terres d’origine. Le camp est en plein désert, entre Twee Rivieren et Mata Mata. Pour l’anecdote, il est dit que vous devez passer 91 dunes après Rooibrak  avant d’arriver au camp! A vos jumelles !

Vers le Cap

En allant vers Le Cap, à 1000 km de Twee Rivieren, vous pouvez passer par la route entre Upington et Springbok. Allez y d’abord pour la route elle-même, avec des paysages hors du commun, extraterrestres, peut-être une des plus belles routes du pays mais aussi pour découvrir Upington, une ville endormie au pied du fleuve Orange. On peut décider de faire un tour en avion ne serait-ce que pour atterrir sur la piste la plus longue de l’hémisphère sud (5.5 km), on peut choisir de manger des dattes sous les (nombreux) palmiers ou de faire du bruit avec son jet ski sur le fleuve. Le Far West africain, c’est là !

Augrabies-Falls

Et enfin, explorez le Parc Augrabies, autre parc national avec des chutes d’eau insolites (56m) dans ce coin plutôt chaud. Avec 18 km de gorges, vous pouvez vous offrir un tour de rafting sur le fleuve Orange ; ça secoue et ça rafraîchit! Si vous n’avez pas le temps de monter jusqu’au « Kagalagadi », passer deux jours à Augrabies vous dépaysera aussi très bien!

Le désert du Kalahari est pour ceux qui auront la patience de rouler, se perdre, s’arrêter, regarder, repartir, écouter. Loin des foules, terriblement authentique, ce voyage est fait pour déconnecter de nos superficialités et (re) découvrir ce qui nous est essentiel. Les couleurs, la chaleur, les grands espaces, les routes infinies, le silence, et pourtant la vie, partout, fera de votre passage au désert du Kalahari un moment mémorable de votre voyage, voire de votre vie.

Alors, tentés par le désert du Kalahari? N’hésitez pas à cliquer ci-dessous si vous désirez que nous l’incluons à votre voyage en Afrique du Sud.

devis afrique du sud

Facebook Comments

POST A COMMENT.

CommentLuv badge